Choisir son baby foot ! Comparatif et guide d’achat

Le baby-foot est un jeu pour certains, et un sport pour d’autres. On passe du bon temps à taper la balle avec quelques amis, et on aiguise notre esprit de compétition, dans la bonne humeur.
Il y a vraiment des baby-foots de toutes sortes et à tous les prix, certains adaptés aux enfants, d’autres clairement pensés pour les adultes et d’autres encore, très robustes pour les bars ou autres lieux publics.

Ici, je vous propose un comparatif des meilleurs baby-foots du moment, selon moi, je vous parle de l’histoire de ce jeu, des règles, et je vous donne quelques conseils pour faire le meilleur choix possible.

Tableau comparatif des meilleurs baby-foots

Type de caisse Poids Joueurs Prix Type de baby-foot
Stella Star baby foot stella test Bois massif 95 kg Aluminium €€€€ Bar / Familial
Bonzini B90 baby foot bonzini pas cher Panneaux contreplaqués 85 kg Aluminium €€€€ Familial
Sulpie Outsider sulpie outsider pas cher Bois massif 85 kg Aluminium €€€€ Familial
Mister BabyFoot Bistrot mister babyfoot bistrot Panneaux mélaminés 80 kg Aluminium €€€ Bar / Familial
Galardo Estérieur Master Pro galardo master pro baby-foot Contreplaqué multicouche 75 kg Plastique incassable €€€ Familial / Pliable / Extérieur
Smoby Millenium baby foot smoby pliable avis Bois et plastique 25 kg Polypropylène €€ Familial / Enfant
Stella Retro babyfoot stella retro Bois massif 85 kg Aluminium €€€€€ Bar

Ma sélection des meilleurs baby-foots !

Baby-foot Stella Star : Le top du top !

baby foot stella testC’est pour moi ce qui se fait de mieux. Stella une société française qui fabrique des baby-foots depuis presque 100 ans. Le savoir-faire n’est donc plus à contester. La qualité de fabrication est exceptionnelle, avec une caisse et des pieds entièrement en bois massif, qui lui assurent un poids de 95 kg. C’est du lourd, et ça reste parfaitement en place ! L’assemblage et les finitions sont sublimes, c’est vraiment du sérieux.

Le design est plutôt classique, mais on sent qu’il y a une recherche esthétique assez prononcé qu’on ne retrouve pas souvent que ses principaux concurrents. Les moulures en acier autour des poignées ou de la sortie des balles, les bouliers pour compter les buts faciles à atteindre à côté du joueur, etc.

On aime les baby-foots Stella pour les sensations de jeu qu’ils fournissent. Les joueurs sont plus grands que sur les autres baby-foots, ce qui permet de contrôler le ballon de la tête lorsqu’on retourne le joueur. Cela offre bien plus de solutions et des actions différentes de ce qu’on peut avoir l’habitude de voir. Idem pour les bandes latérales obliques qui permettent de soulever plus facilement la balle, pour des parties spectaculaires. Bref, j’adore.

Découvrez plus de baby-foots Stella en cliquant ici.

Voir le meilleur prix

 

Bonzini B90 : La légende

baby foot bonzini pas cherBon en réalité, la légende, c’est plutôt son grand-frère le B60, avec monnayeur, que l’on croise encore dans de très nombreux bars et bistrots. Le B90 est la version plus « familiale », il n’y a pas besoin de mettre de pièce à l’intérieur, mais pour le reste rien ne change. La qualité de fabrication a bonne réputation, et pour cause, certains baby-foots Bonzini passent des dizaines d’années à être maltraités dans quelques cafés de village, et ils fonctionnent toujours très bien.

On aime son design tout en rondeur, ses larges mains courantes, ses buts en acier et ses cendriers qui nous permettent de réaliser un « cendar » très chanceux, pour gagner un maximum de points. Les barres coulissent à la perfection, les joueurs en fonte d’aluminium permettent de mettre des mines terribles, et on pourra faire des gamelles, des lobs, des pêches, autant qu’on le souhaite.

Pas besoin de discuter des heures sur ce baby-foot, il a déjà fait ses preuves, et tous les amateurs le connaissent. On ne peut pas se tromper en commandant un Bonzini B90, c’est le baby-foot classique par excellence, et c’est donc un achat qu’on ne regrette jamais.

Découvrez plus de baby-foots Bonzini en cliquant ici.

Voir le meilleur prix

 

Baby-foot Sulpie Outsider : Le meilleur rapport qualité/prix

sulpie outsider pas cherSulpie propose vraiment de l’excellent matos à des prix très compétitifs. Ce modèle « Outsider » en est le parfait exemple. Il n’a rien à envier aux modèles ci-dessus, mais il coûte environ 25 % de moins. Sa caisse et ses pieds sont en hêtre massif certifié PEFC, ce qui signifie que le bois est issu d’une filière écologique. Vous aidez la planète en vous faisant plaisir, c’est pas beau ? La qualité de fabrication est remarquable, et le niveau de finition très correct.

Du côté des sensations de jeu, c’est tout comme un Bonzini. Le baby-foot est bien lourd, il ne bouge pas sous nos frappes les plus violentes, il y a peu de zones mortes et on peut réaliser toutes les prouesses techniques que l’on souhaite, hormis les cendars, puisqu’il n’y a pas de cendriers. Les barres sont robustes, avec de beaux ressorts en guise d’amortisseurs et elles coulissent parfaitement.

Le point fort de ce baby-foot, c’est qu’il est entièrement personnalisable. Il y a plusieurs choix de couleurs pour la caisse, pour les mains courantes et pour les joueurs, sans payer le moindre supplément. On peut donc avoir un baby-foot quasiment unique, et l’adapter au mieux à notre décoration d’intérieur. Petit prix, beau design, personnalisation, bonnes sensations de jeu, que voulez-vous de plus ?

Découvrez d’autres baby-foot du fabricant Sulpie en cliquant ici.

Voir le meilleur prix

 

Baby-foot Mister BabyFoot Bistrot : Le meilleur à petit prix

mister babyfoot bistrotVous cherchez un baby-foot pas cher offrant les mêmes sensations de jeu qu’un modèle haut de gamme ? Alors c’est chez Mister BabyFoot que vous le trouverez ! Ce modèle « Bistrot » est parfait pour un petit café de village, un collège ou une association, puisqu’il possède un monnayeur. Ce dernier est désactivable à notre guise si on souhaite jouer gratuitement ou offrir des parties à des clients fidèles.

Pour le prix, la qualité de fabrication est vraiment exceptionnelle. La caisse est en panneaux mélaminés de bonne épaisseur, les pieds sont en bois brut, les barres en acier chromé et les joueurs en aluminium. Bref, on retrouve quasiment les mêmes matériaux que sur un baby-foot haut de gamme. Le design est assez similaire à un Bonzini, avec de larges mains courantes, des buts en métal polis, un tapis en Gerflex et des joueurs bleus et rouges.

Les sensations de jeu sont vraiment très proches de celle des concurrents cités au-dessus, les joueurs confirmés les plus pointilleux auront peut-être quelques légères critiques à faire, mais le joueur occasionnel, et même l’amateur accro ne trouveront rien à redire. Si vous n’avez pas un gros budget, alors foncez, vous ne regretterez pas cet achat !

Découvrez plus de modèle Mister BabyFoot en cliquant ici.

Voir le meilleur prix

 

Garlando Extérieur Master Pro : Le meilleur baby-foot pliable

galardo master pro baby-footVous manquez de place à la maison mais vous souhaitez tout de même faire l’acquisition d’un bon baby-foot ? Alors un modèle pliable sera probablement une excellente solution. Ce Garlando est une excellente solution, parce qu’il est pliable et prend peu de place une fois rangé, mais également parce qu’il est conçu pour pouvoir survivre à l’extérieur, ou dans une pièce un peu humide. On pourra donc le stocker dans le garage en hiver, et le laisser sur la terrasse en été.

La caisse est en contreplaqué multicouche de 20 mm, couvert d’un laminé plastique lui permettant de résister parfaitement à l’eau, et les pieds sont traités anti-corrosion et anti-rouille. L’assemblage est parfait, c’est du solide ! Avec 75 kg sur la balance, des pieds inclinés et des renforts transverses, la stabilité est parfaite. Les joueurs sont directement moulés sur les barres. Ils sont en plastique, mais de très bonne qualité, et le fabricant assure qu’ils sont indestructibles.

Les sensations de jeu sont un peu différentes d’un baby-foot de bar, le tapis est un peu plus dur, mais ça reste vraiment très plaisant. Les barres coulissent parfaitement, et on peut réaliser tous les gestes techniques que l’on fait sur un modèle en bois. C’est vraiment le genre de baby-foot qui rend nos vacances d’été encore plus mémorables. Le rapport qualité/prix est excellent, c’est un baby-foot durable et pas trop cher.

Découvrez notre sélection des meilleurs baby-foots pliables en cliquant ici.

Voir le meilleur prix

 

Smoby Millenium : Le meilleur baby-foot pour enfant

baby foot smoby pliable avisVous n’êtes pas amateur de baby-foot et vous voulez simplement un modèle sympa pour vos enfants ? Ne cherchez plus, le Smoby Millenium est ce qui se fait de mieux pour nos chères têtes blondes. Tout d’abord, c’est un modèle pliable, que l’on peut donc facilement ranger sous un lit ou le long d’un meuble. Il ne prendra pas trop de place dans la chambre lorsqu’on ne l’utilisera pas. Les pieds en bois se replient, et du coup le baby-foot se repose sur 4 autres pieds en plastiques. C’est plutôt bien pour jouer accroupi, ou pour les plus jeunes qui n’ont pas encore la bonne taille.

La qualité de fabrication est vraiment très bonne. La caisse et les pieds sont en bois de hêtre, avec des mains courantes et des buts en plastiques. Les barres sont aussi solides que sur un vrai baby-foot, et les joueurs sont en polypropylène, un plastique quasiment incassable. Le baby-foot pèse environ 25 kg, c’est assez lourd pour les enfants, les parents pourront se faire plaisir aussi mais sans jouer aussi brusquement que sur un modèle de bar.

Les sensations de jeu sont vraiment sympas, le tapis roule bien, on peut tirer fort et marquer de jolis buts. La surface de jeu n’est pas si éloignée de celle d’un vrai baby-foot, et Smoby fournit même des balles en liège pour un meilleur contrôle. C’est vraiment le baby-foot enfant parfait pour toute la famille. Son seul défaut, c’est qu’il donnera sûrement envie aux enfants de passer à un baby-foot plus sérieux lorsqu’ils seront plus grands.

Découvrez plus de baby-foots enfants en suivant ce lien.

Voir le meilleur prix

 

Stella Retro : Le meilleur baby-foot de bar

babyfoot stella retroIl est cher, c’est vrai, mais c’est presque une pièce de musée. Si vous voulez l’un des plus beaux baby-foot que la terre ait connu, pour donner un style rétro vintage à votre bar, alors c’est évidemment le modèle parfait. Son design se différencie clairement de tous les autres baby-foots que l’on trouve sur le marché, et pour cause. Il s’agit d’une réplique dessinée dans les années 50. Les matériaux sont les mêmes qu’autrefois, et c’est juste une petite merveille.

Entièrement en hêtre massif, de la caisse jusqu’aux pieds, il pèse à peine un peu plus de 85 kg. Il est vraiment très stable et super solide. Les finitions sont magnifiques, c’est vraiment un meuble travaillé, avec une recherche esthétique importante. Il y a des cendriers moulés en acier à chaque coin, des buts en acier joliment percés pour rappeler les filets, et de beaux joueurs en fonte d’aluminium.

Il est beau, mais pas seulement ! Les sensations de jeu vraiment excellentes. Stella veut permettre des parties spectaculaire, avec des bandes latérales obliques permettent de lever la balle facilement, et des joueurs plus grands qui peuvent contrôler la balle de la tête lorsqu’on les retourne. Cela offre forcément tout un tas de possibilités supplémentaires, et des actions de dingues ! Bref, je l’aime et je l’aurai un jour… Je l’aurai…

Découvrez notre sélection de baby-foot de bar en cliquant ici.

Voir le meilleur prix

 

Comment choisir son baby-foot ?

babyfootdebarhome

babyfootnetpliablehome

babyfootenfanthome

Choisir un baby-foot n’est pas vraiment très compliqué. C’est souvent un coup de cœur qui nous pousse à choisir un modèle plutôt qu’un autre, et les amateurs ont souvent une idée assez précise du modèle ou de la marque qu’ils souhaitent. Il faut tout de même se poser quelques questions.

À qui est destiné le baby-foot ?

On ne va évidemment pas choisir le même baby-foot pour équiper un bistrot ou la chambre d’un enfant. Un modèle familial n’aura pas besoin d’un monnayeur, et il ne sera pas forcément utile qu’il soit trop lourd non plus. À l’inverse, le modèle de bar doit pouvoir recueillir l’argent d’une partie, et il doit rester fermement poser au sol. Les joueurs sont parfois un peu brusques, surtout après quelques verres, et donc la stabilité est vraiment primordiale.

Pour un bistrot, une association, ou tout autre lieu public, il faut chercher un modèle solide et durable. C’est évidemment assez cher, mais il est préférable d’investir sur un baby-foot qui va survivre à plusieurs générations, plutôt qu’un modèle qui va partir en pièce après deux ou trois ans d’utilisation intensive.

La place disponible

Pour un enfant, le baby-foot sera généralement pliable et plus petit qu’un modèle traditionnel. On va ainsi pourvoir le ranger facilement lorsqu’on ne l’utilise pas. Pour un lieu public, le baby-foot restera toujours au même endroit, en tout cas la plupart du temps. Dans ce cas, assurez-vous que vous avez la place de l’installer, et que les joueurs seront à l’aise pour jouer. Il faut prévoir environ 1,50 m de chaque côté des poignées du baby-foot, pour pouvoir jouer confortablement. Dans le cas contraire, les joueurs auront moins envie de se défier.

Le budget

Évidemment, comme pour tout, c’est souvent une question de budget. Un bon baby-foot durable coûte toujours un peu d’argent, et c’est même un jeu assez cher. Il faut compter un minimum de 800 € pour un très bon baby, et les marques les plus réputées dépassent souvent les 1 000 €. Gardez toujours en tête que c’est un investissement, et qu’un modèle de marque va être conservé pendant très longtemps. Si la caisse et les pieds sont en bon état, tout le reste peut se changer ou se réparer.

Est-ce qu’il vaut mieux mettre 1 000 € dans un meuble de très bonne qualité, qu’on gardera 20 ans et qu’on pourra revendre encore assez cher après plusieurs dizaines d’années ? Ou est-ce préférable d’acheter un baby-foot à 300 € qui sera bon jeter au bout de 4 ou 5 ans, voir moins pour ceux qui jouent très souvent. Pour moi, le choix est vite fait.

Il faut faire attention à certaines marques chinoises qui sont nombreuses, et proposent des copies de baby-foots entre 300 et 600 €, mais qui ne tiennent vraiment pas la route en terme de résistance, de finition et de sensations de jeu. D’autres comme Mister BabyFoot sont bien plus sérieux, et proposent du matériel au rapport qualité/prix vraiment intéressant. Ce ne sera pas aussi durable que du Stella ou du Bonzini, mais ça reste tout de même très bon pour un usage familial.

L’expérience de jeu

D’un bon baby-foot à un autre, on ne trouve pas vraiment de grandes différences. Le tapis en Gerflex ou en vinyle, les joueurs en aluminium, les barres qui glissent parfaitement, vous ne serez pas dépaysés lorsque vous passerez d’un modèle à un autre.

Certaines marques favorisent cependant un jeu plus spectaculaire. C’est le cas de Stella avec ses joueurs plus grands qui peuvent contrôler le ballon avec la tête lorsqu’on les retourne, et même effectuer des tirs de la tête avec un peu de maîtrise. Les bandes latérales, toujours chez Stella permettent à la balle de se lever plus facilement. En revanche, les gamelles sont bien plus rares que sur un Bonzini.

Pour les baby-foots enfant, le terrain est généralement en bois. Ça roule plus vite, les frappes sont plus simple, mais techniquement c’est évidemment beaucoup moins complet. Cela dit, le jeu reste le même, il faut marquer plus de but que son adversaire du jour, et on s’amuse parfois tout autant que sur un vrai baby-foot.

Le choix de la balle

Avoir un bon baby-foot, c’est super, mais sans la balle il ne sert à rien ! On trouve différents types de balles, et chacune a ses qualités et ses défauts. Il faut tout d’abord savoir que toutes les balles sont compatibles avec tous les baby-foots. C’est donc une question de sensation de jeu, ou de lieu d’utilisation.

Les balles traditionnelles sont les balles en liège. On les utilise depuis toujours et elles sont parfaites pour de bons contrôles. Le liège accroche bien sur les joueurs, et alors le jeu est technique. Les débutants vont parfois bloquer leurs frappes, mais plus on s’entraîne et plus on tape fort. C’est la balle idéale pour les gamelles car elle a un meilleur rebond.

Les balles en plastiques sont venues plus tard. Les patrons de bar les adorent, parce qu’elles sont très solides. Il ne sera pas utile de les remplacer très souvent, ça fait des économies en plus. En revanche, elles glissent plus facilement et sont donc plus difficiles à contrôler. Pour les frappes, les débutants les apprécient. La balle part plus facilement et plus fort.

Enfin, depuis quelques années, la balle ITSF a fait son apparition. Elle est le compromis parfait entre la dureté du plastique et l’accroche du liège. Elle permet des frappes magistrales, des contrôles parfaits, et un jeu à la fois fluide, rapide et technique. C’est le top du top.

On vous en dit plus sur les balles dans notre comparatif sur les meilleures balles de baby-foot.

Les règles officielles du baby-foot

choix baby foot

Les règles officielles du baby-foot sont différentes des règles de bistrot dont je vous donne les explications à la suite de ma sélection des meilleurs baby-foots de bar. Vous aurez donc le choix d’utiliser les unes ou les autres, ou même de faire un mix des deux si vous en avez envie.

Quoi qu’il en soit, en compétition, hors du café, il y a des règles ! La première est la même que sur un terrain de foot, on respecte son adversaire, mais le but du jeu est de marquer plus de but que lui. Voici ensuite un petit résumé pour vous permettre de participer à de vrais tournois.

L’engagement

Ici, on ne jette pas la balle contre le bois comme dans un bar, mais on tire au sort celui qui aura l’engagement. C’est finalement comme sur un véritable terrain de foot. On choisit pile ou face, on jette la pièce, celui qui gagne peut choisir soit le côté (bleu ou rouge), soit la balle et donc l’engagement.

On engage depuis les demis (la barre avec les cinq joueurs du milieu), où l’on place la balle sous les pieds du joueur central. Dans certains tournois, on ne tire pas au sort à la pièce, mais on lance la balle au milieu et le premier joueur qui marque obtient l’engagement.

S’assurer que l’adversaire est prêt

Le baby-foot est un sport de gentleman ! On doit donc être le plus fair-play possible, et cela commence par s’informer que le joueur est prêt avant un engagement. Votre adversaire connaît les règles, il va donc simplement dire « prêt », ce qui vous donne le feu vert pour engager. Bien sûr, il devra également attendre votre signal pour engager lorsque ce sera son tour.

Les remises en jeu

La balle sort parfois du terrain. Si c’est un joueur rouge qui fait sortir la balle, alors on remet cette dernière aux arrières bleus. Sur une frappe, même si elle est contrée, la balle revient à l’équipe qui n’avait pas la possession.

Si la balle se bloque derrière la barre du gardien, ou qu’elle s’arrête dans une zone morte où personne ne peut la toucher, alors on la rend aux arrières du camp où est la balle. Si elle est bloquée entre les deux demis, il faudra la rendre à celui qui avait eu l’engagement en dernier.

La pissette

Il s’agit d’un but marqué en frappant avec l’ailier attaquant le plus proche de votre poignée. Ce tir est jugé trop simple à exécuter et donc il est interdit… dans les bistrots ! Dans les règles officielles et les compétitions, on peut tirer avec n’importe quel joueur attaquant, c’est à la défense de s’adapter.

Les reprises

Au bistrot, les remises sont généralement interdites. En règle officielle, elles sont tout à fait valables. Vous pouvez donc faire une passe avec vos demis ou vos arrières, et frapper immédiatement avec les avants, sans attendre que votre adversaire ne soit prêt à défendre. C’est à lui de s’adapter à votre vitesse de jeu. On peut donc frapper à tout moment avec les avants, « la reprise » en tant que faute n’existe pas.

Les roulettes

La roulette consiste à faire tourner le joueur sur lui-même. Il est interdit d’utiliser cette technique pour défendre en faisant tourner très vite les demis par exemple ou les avants, pour essayer de contrer et faire une frappe en même temps. On peut simplement faire deux tours avec nos joueurs avant de stabiliser la barre. Cela permet de réaliser notamment des snake-shots.

Changer de position

Lorsque vous jouez en double, vous avez le droit de changer de position avec votre coéquipier. Il faut simplement attendre un nouvel engagement, ou un temps mort provoqué par exemple par une sortie de balle.

Les demis

Un tir des demis sera compté comme un but dans les cas suivant : Si l’adversaire a dévié la balle avec ses propres demis ou ses défenseurs, ou si le gardien touche la balle avant qu’elle ne rentre. Si on tire directement depuis les demis et que la balle rentre directement, la balle revient à la défense.

Les actions spéciales

Au bar, on adore les gamelles ou les pêches, en compétition, les pêches sont interdites et les gamelles ne comptent que pour un but normal. Le lob est l’unique technique qui rapporte un point de plus et donc deux points. Pour cela, il faut que la balle passe par-dessus la barre du gardien. On peut évidemment retourner ce dernier pour chercher à contrer.

L’arbitre

En compétition, comme pour tous les sports, il y a un arbitre. Comme au foot « l’arbitre à toujours raison ». Ses décisions ne sont donc pas discutables. Après des fautes répétées, ou une mauvaise attitude d’un joueur, il est en droit de donner un but en moins, que ce soit sans ou après un avertissement. Il est également en droit d’expulser un joueur ou une équipe d’un tournoi, et la ligue pourra alors suspendre temporairement ou de manière définitive, la licence du ou des joueurs.

C’est l’arbitre et uniquement lui qui peut suspendre le jeu pour signaler une faute. S’il ne dit rien, les joueurs doivent continuer à jouer. Si un joueur arrête le jeu, il sera régulièrement sanctionné.

Les interdits

  • On ne parle pas (ou pas trop) pendant une partie
  • Il ne faut pas taper sur les mains courantes du baby-foot ou sur les barres
  • On ne peut pas déplacer volontairement le baby-foot et le fait de le soulever ou de le faire bouger en frappant sera très souvent sanctionné
  • On ne met pas les mains sur la surface de jeu, ni sur les barres
  • Il ne faut pas souffler sur la balle pour changer sa direction
  • Il est impossible de refuser un baby-foot désigné par l’arbitre
  • On ne peut pas garder la balle plus de 10 secondes sous une même barre

Comment bien entretenir son baby-foot ?

entretien-baby.jpg

Un baby-foot, c’est solide et durable et on doit donc pouvoir le conserver pendant de nombreuses années. Toutefois, pour le garder en bon état le plus longtemps possible, il va falloir l’entretenir régulièrement.

La première chose à faire est de respecter votre matériel. Ainsi, les tacles consistant à tordre une barre pour atteindre la balle doivent être bannis. Les coups en tous genre par excès de colère, les déplacements qui font grincer les pieds sur le sols dont à proscrire. Si on tord une canne, alors elle glissera moins bien, alors on en prend le plus grand soin, même si elle semble très solide.

On ne pose pas son verre sur un coin du tapis et on évite de fumer au-dessus. Certains tâchent sont difficiles à faire partir, et on va parfois brûler ou abîmer le tapis avec nos cendres ou avec des produits nettoyants corrosifs. Simplement en respectant votre matériel de la sorte, vous avez déjà fait plus de la moitié du chemin.

Entretenir les barres et les poignées

Les barres sont le point sensible de votre baby-foot. Elles doivent toujours glisser à la perfection pour se replacer rapidement, pour être précis dans nos mouvements, pour rendre le jeu plus agréable et la manipulation plus confortable. Il faut donc huiler vos barres régulièrement. Pour cela, on se munit d’une burette qui nous permet de déposer quelques gouttes sur la partie interne de la barre. Il vaut mieux mettre une goutte de temps en temps plutôt que trop d’huile une fois tous les 6 mois.

Pensez à bien protéger le tapis avec du carton ou des chiffons, pour éviter que de l’huile ne coule dessus. Pour bien répandre l’huile sur la barre, il suffit de faire des allers-retours en la tirant au maximum vers soi et en la repoussant.

Dans le cas d’une barre tordue, vous pouvez mettre toute l’huile de vos placards, ça ne résoudra pas le problème. Il faudra la retirer pour tenter de la redresser. C’est assez délicat, et ne retrouve jamais une barre parfaitement droite. Heureusement, tous les fabricants de baby-foots de qualité pourront vous vendre une barre à l’unité, et son remplacement est généralement très simple.

Tous les 6 mois, un petit contrôle technique complet est indispensable. Cela consiste simplement à vérifier l’ensemble des vis et des boulons du baby-foot et s’assurer que tout est parfaitement serré : les poignées, les joueurs, les pieds, l’intérieur des buts, bref, partout où vous voyez une vis, on essaie de la resserrer un peu.

Faites en sorte de toujours jouer sur un baby-foot qui est aussi droit que possible. Si la balle roule d’un côté lorsqu’on la pose au milieu, c’est qu’il faut rectifier l’équilibre. C’est vraiment important, car le baby-foot s’abîme bien plus vite s’il est bancale. Et pour le jeu, c’est évidemment toujours plus agréable et plus intéressant.

Nettoyer le tapis

Comme je l’explique un peu plus haut, il faut absolument bannir les produits agressifs qui pourraient qui peuvent altérer la qualité de glisse du tapis. On utilise alors un aspirateur muni d’un embout-brosse pour retirer les poussières, et dans le cas du tâche on frotte doucement avec une eau savonneuse et un chiffon. Les balles peuvent laisser des traces, qui sont généralement faciles à retirer à l’aide d’une gomme.

Dans le cas où le tapis, après de nombreuses parties, et quelques soirées un peu arrosées, serait trop détérioré, vous aurez la possibilité de le remplacer. Il faudra contacter le fabricant via son site internet, et vous trouverez forcément votre bonheur.

Enfin, il est possible que plus personne ne souhaite utiliser le baby-foot pendant quelques semaines. Dans ce cas, n’hésitez pas à le couvrir d’une housse de protection, ou même d’une simplement planche en bois sur le dessus, pour éviter que la poussière ne finisse par coller sur les zones lubrifiées. Cas échéant, il va s’encrasser rapidement, et le nettoyage deviendra bien plus compliqué.